dimanche 30 décembre 2018

Mon année livresque en chiffres


Un petit article qui va changer de d'habitude, je reviens sur mon année livresque en chiffres. J'ai fais quelques calculs et voici ce que ça donne :

42 romans lus au total cette année

18 509 pages de lues

14 coups de cœur

8 déceptions

7 romans du genre thriller

8 romans du genre romance

3 romans du genre jeunesse

10 romans du genre surnaturel 

4 romans du genre horreur

3 romans du genre contemporain

5 romans du genre post-apo

2 romans du genre historique

Oscar littéraire 2018


Je vous retrouve pour un article tout particulier que j'affectionne beaucoup : les oscars littéraires 2018. Vous avez eu mon top 10 maintenant on passe aux oscars. Certains livres dont je vais vous parler n'apparaissent pas dans mon top 10 et je voulais qu'ils apparaissent a un moment. J'avais déjà fais cet article au mois de Janvier mais cette fois je le fais avant la fin de l'année.


Oscar du meilleur personnage masculin : 
Aiden ou Seth de Covenant. Il y a une semaine je vous aurais dit Aiden, aujourd'hui je vous dit les deux. Aiden c'est le beau brun sexy, mystérieux, ténébreux que j'aime beaucoup. Seth il devient attachant dans le tome 2, toujours présent, serviable, attentionné... Mon cœur balance entre les deux hommes.


Oscar du meilleur personnage féminin : 
Mallory de Bird Box. Après avoir vu le film je me suis sûr que c'est le meilleur personnage féminin de mon année. Elle est très courageuse, elle va vivre des moments difficiles et elle m'épate beaucoup, plus dans le roman que le film.


Oscar de la meilleure couverture : 
Le signal de Maxime Chattam ! Y a même pas a réfléchir. Le livre est tout noir, avec des écritures en relief et en argentées, un dessin de la ferme de la famille sur la couverture, les pages grises, l'intérieur est tout autant superbe, une magnifique carte au début du roman.


Oscar de la plus belle romance :
Les amours de Lara Jean de Jenny Han ! J'ai lu peu de romances cette année, le peu que j'ai lu n'a pas été des coups de cœur mais j'ai adoré cette trilogie. C'est doux, c'est mignon, c'est tout rose et j'ai dévoré les trois tomes très vite. 


Oscar du livre le plus effrayant : 
J'ai eu du mal a trouver mais j'ai choisi les enfants de Peakwood de Rod Marty. Ça mêle tempête d'hiver et cas de possessions. Avec des rites chaman et des légendes indiennes. C'est un roman que j'avais adorer, très mystérieux, et très glauque.


Oscar du livre le plus émouvant : 
Le chant du Rossignol de Kristin Hannah m'a bouleverser. C'est un roman sur la seconde guerre mondiale, c'est le destin de deux sœurs pendant la guerre. J'ai adoré ma lecture que j'ai lu très vite malgré l'épaisseur du roman. On apprend beaucoup de choses sur cette période sombre de l'histoire, ça se passe en France donc c'est un petit plus que j'ai apprécié. 


Oscar du meilleur univers : 
J'ai failli mettre Harry Potter mais j'ai trouver mieux, Shadowland de Kate Brian. Je ne peux pas vous en dire trop mais c'est un univers très spécial, un monde a part où vont vivre nos personnages, un endroit où on aimerait tous aller. Il fait beau, les gens sont gentils, on a tout ce qu'on veut. C'est un univers très cocooning, tout doux malgré ce qu'il s'y passe.


Oscar de la plus grosse déception : 
Rebecca Kean de Cassandra O'Donnell ! J'ai détesté ce roman, le début était pas mal mais je l'ai vite refermer, je n'ai même pas dépasser la moitié. La nana elle ne se sent plus, elle fait toujours la crâneuse, c'est une mère qui n'est jamais là, les mecs sont des objets, ils n'ont rien pour eux dans ce roman, ils sont très mal traités par l'auteur comme si c'était une pure féministe. 


Oscar du meilleur auteur 2018 : 
Il s'agit d'une des dernières auteurs que j'ai pu découvrir cette année et c'est Lisa Jewell. J'ai lu son roman Comme toi en deux jours cette semaine. J'ai eu un énorme coup de cœur pour ce dernier. L'auteure a une plume fantastique, elle traite d'un sujet très difficile et c'est possible d'avoir un coup de cœur pour ce genre là grâce a sa plume je pense. Elle a écrit un autre roman que je compte me procurer et je compte lire tous les romans qu'elle écrira plus tard.


Oscar du meilleur roman 2018 : 
Mon chouchou 2018 n'est autre que Little Monsters de Kara Thomas, je l'ai découvert fin avril, début mai. Et ça reste un roman qui m'a bouleverser comme avec le roman de Lisa Jewell, c'est le même genre d'histoire. J'adore les thriller psychologique, j'aime de plus en plus ce genre. Little Monsters m'a retourner le cerveau comme avec Comme toi, c'est très addictif a lire et j'ai passer un super moment.



Tout ces romans ont été chroniqués sur le blog et sur instagram alors n'hésitez pas a aller lire mes chroniques si vous voulez en savoir plus.

vendredi 28 décembre 2018

Top 10 romans lus en 2018

L'année 2018 arrive a sa fin et comme chaque année je vous retrouve pour le top 10 des romans que j'ai lu cette année. De très belles découvertes, des déceptions, des coups de cœur... Je vous classe les romans du coups de cœur le plus gros au moins gros. Je vous met le résumé du roman, un lien vers ma chronique et des mots-clés qui définissent au mieux le roman.

********** 1. Little Monsters, Kara Thomas


Kacey vient d’emménager à Broken Falls  avec son père, et c’est une nouvelle vie qui commence pour elle. Tout le monde ici est si gentil. Elle a même été accueillie à bras ouverts par de nouvelles amies, Bailey et Jade. Raison pour laquelle cela lui paraît si bizarre quand ces dernières commencent à se montrer distantes. Et lorsqu’elle n’est pas invitée à la plus grosse soirée de l’année, elle n’a pas vraiment l’impression qu’il s’agit d’un accident.
Mais Kacey ne pourra jamais en demander la raison, car après la fête Bailey disparaît. Soudain, Broken Falls ne semble plus si accueillant. Surtout quand tout le monde devient méfiant envers elle, la nouvelle.
Kacey est sur le point d’apprendre deux choses très importantes  : parfois, les apparences peuvent se révéler trompeuses. Et parfois, quand on est la nouvelle, il ne faut faire confiance à personne.

http://angelcara.blogspot.com/2018/05/little-monsters-kara-thomas.html

~ Thriller young adult. Disparition. Monstres. Manipulation.

********* 2. Le chant du Rossignol, Kristin Hannah


France, 1939. Dans un village de la Loire, Vianne Mauriac fait ses adieux à son mari, qui part au front, et se retrouve seule avec sa fille. Très vite, elle est forcée d'accueillir un officier allemand sous son toit. Elle choisit de protéger sa fille avant tout, quel qu’en soit le prix...
Sa sœur cadette, Isabelle, dix-huit ans, s'installe à Paris le jour de l'entrée des Allemands dans la ville. Impétueuse et pleine d'idéaux, elle s'engage dans la Résistance sous le nom de code «  Le Rossignol  ».
Deux sœurs, deux destins, chacune jouant sa propre survie dans la France occupée par les nazis. 

http://angelcara.blogspot.com/2018/03/le-chant-du-rossignol-kristin-hannah.html

~ Guerre. Sœurs. Allemands. Peur. Courage.

******** 3. Comme toi, Lisa Jewell


Ellie a disparu à l’âge de quinze ans. Sa mère n’a jamais réussi à faire son deuil, d’autant plus que la police n’a retrouvé ni le coupable ni le corps. Dix ans plus tard, cette femme brisée doit pourtant se résoudre à tourner la page. C’est alors qu’elle fait la connaissance de Floyd, un homme charmant, père célibataire, auquel elle se lie peu à peu. Mais lorsqu’elle rencontre la fille de celui-ci, Poppy, âgée de neuf ans, le passé la rattrape brutalement : cette fillette est le portrait craché de sa fille disparue…

http://angelcara.blogspot.com/2018/12/comme-toi-lisa-jewell.html

~ Thriller psychologique. Disparition. Deuil. Séparation. Reconstruction. Malheur.

******* 4. Covenant, Jennifer L Armentrout


Sur une île au large de la Caroline du Nord vivent les hematoï, des individus au sang pur et aux pouvoirs divins capables de maîtriser les quatre éléments. Ceux dont la lignée a connu un métissage sont contraints de choisir leur destin : intégrer le corps des Sentinelles du Covenant pour chasser les démons, leurs ennemis originels, ou être réduits à la servitude. De retour depuis peu au Covenant pour des raisons qui lui appartiennent, Alexandria n'a pas le choix : fille d'une hématoï et d'un simple mortel, elle se doit de réussir l'examen lui permettant de devenir Sentinelle. L'institution applique une discipline de fer, et les relations entre sang-pur et sang-mêlé sont formellement interdites, sous peine d'exclusion, ou pire. Une règle qui pourrait être simple si Aiden, un sang-pur aux yeux couleur d'orage qu'Alex convoite depuis toujours, n'avait pas été désigné comme son entraîneur personnel.

http://angelcara.blogspot.com/2018/12/covenant-1-jennifer-l-armentrout.html

~ Mythologie. Aiden. Combat. Démon.

****** 5. Le Cri, Nicolas Beuglet


À quelques kilomètres d'Oslo, l'hôpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigés. Appelée sur place pour un suicide, l'inspectrice Sarah Geringën pressent d'emblée que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommé suivant les chiffres cicatrisés qu'il porte sur le front, s'est figé dans la mort, un cri muet aux lèvres – un cri de peur primale. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va découvrir une vérité vertigineuse sur l'une des questions qui hante chacun d'entre nous : la vie après la mort.

http://angelcara.blogspot.com/2018/10/le-cri-nicolas-beuglet.html

~ Mort. Norvège. CIA. Thriller. Hôpital psychiatrique. Torture.

***** 6. A Good Girl, Amanda K Morgan


Ses amis la pensent parfaite, et pourtant...
Ce qu'il faut savoir sur Riley Stone : 1. Riley Stone est la perfection incarnée (Demandez autour de vous.) 2. Elle a un faible pour son prof de français, Alex Belrose. (Qu'elle soupçonne ne pas être indifférent à son charme.) 3. La vie entière de Riley est déjà planifiée. (Ce n'est pas négociable.) 4. Elle a toujours su préserver ses petits secrets. (Toujours.) 5. Riley est persuadée que sa vie est sur la bonne voie. (Et rien ne pourra y changer quoi que ce soit.) 6. Elle n'a rien d'une adolescente ordinaire. (Et ne s'en cache d'ailleurs absolument pas.) 7. Les petits jeux, ce n'est pas vraiment son truc. (Mais s'il faut s'y prêter, elle gagne toujours.) L'un de ces jeux est sur le point de commencer, elle le sent... Sauf que Riley a un plan. Et elle compte bien l'emporter. Car elle ne perd jamais. 


http://angelcara.blogspot.com/2018/06/a-good-girl-amanda-k-morgan.html

~ Manipulation. Lycée. Princesse. Folie. Amour.

**** 7. Bird Box, Josh Malerman


La plupart des gens n'ont pas voulu y croire, les incidents se passaient loin, sans témoins…
Depuis qu'ils sont nés, les enfants de Malorie n'ont jamais vu le ciel. Elle les a élevés seule, à l'abri du danger, sans nom, qui s'est abattu sur le monde. On dit qu'un coup d'œil suffit pour perdre la raison, être pris d'une pulsion meurtrière et retourner sa violence contre soi. Elle sait que bientôt les murs de la maison ne pourront plus protéger ses petits. Alors, les yeux bandés, tous trois vont affronter l'extérieur, et entamer un voyage terrifiant sur le fleuve, tentative désespérée pour rejoindre une colonie de rescapés. Arriveront-ils à bon port, guidés seulement par l’ouïe et l’instinct ?


http://angelcara.blogspot.com/2018/06/bird-box-josh-malerman.html

~ Vue. Son. Chose. Apocalypse. Folie. Mort. Seul. Oiseaux.

*** 8. Shadowland, Kate Brian


J'ai ouvert les yeux, et le décor familier de ma chambre s'est précisé peu à peu. C'est alors que j'ai eu un sursaut. J'aurais juré que je n'avais pas fait mon lit ce matin. Pourtant, il était impeccablement fait, les oreillers bien gonflés et les draps pliés au carré, comme à l'hôpital. Et sur le dessus-de-lit en patchwork, une rose rouge. Sur le coup j'ai cru que c'était Christopher qui l'avait déposée en douce. Une petite carte blanche était glissée sous la tige hérissée d'épines. À sa vue, une boule d'angoisse m'a obstrué la gorge. D'une écriture que je ne connaissais que trop bien, les quatre mots suivants, soulignés trois fois, s'étalaient en lettres majuscules : ON SE RETROUVERA BIENTÔT

http://angelcara.blogspot.com/2018/10/shadowland-1-kate-brian.html

~ Fuite. Témoin. Ange. Démon. Brume. Frissons. Déménagement.

** 9. Le livre perdu des sortilèges, Deborah Harkness


Diana Bishop est la dernière d'une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu'au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l'Ashmole 782. Elle ignore alors qu'elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous - démons, sorcières et vampires - le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu'énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve très vite au cœur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.

http://angelcara.blogspot.com/2018/08/le-livre-perdu-des-sortileges-deborah.html

~ Livre. Magie. Sorcières. Démons. Vampires. Romance.

* 10. Les enfants de Peakwood, Rod Marty


Quels sont ces étranges maux qui affligent les habitants de Peakwood, petite ville du Montana, USA ? 

D'où viennent les blessures qui apparaissent sur le corps de certains de ses habitants ? Pourquoi d'autres commencent-ils à agir étrangement ? 
Seuls Chayton, le médecin de la ville, et son père, vieux chaman au savoir ancestral, savent reconnaître les signes. Le bouleversement qui approche. Quelque chose en lien avec un accident qui n'aurait jamais dû avoir lieu, dix ans plus tôt. Un secret dont ils ont juré de ne jamais reparler...



http://angelcara.blogspot.com/2018/04/les-enfants-de-peakwood-rod-marty.html

~ Possession. Bus. Mort. Indiens. Légendes. Tempête.

jeudi 27 décembre 2018

Notre Noel 2018 !


Hello !! J'espère que vous avez passer un bon réveillon et un bon noël ! Nous on se retrouve pour l'article traditionnel de mon blog où je vais vous raconter mon noël 2018 !


Tout d'abord nous nous sommes préparés, papa a sorti son joli pull de noel que je lui avais offert quelques années plus tôt, il est blanc avec des flocons rouge et des petits dessins trop mignons ! Moi j'ai mis une robe grise toute pailletée que j'ai remis le lendemain, je me suis fais des ondulations dans les cheveux, papa me préfère comme ça. 


Nous avons décorer la table de la salle a manger pour le réveillon, nous l'avons redécorer de la même manière le lendemain. Pour le 24 nous avons manger du civet de pinot noir aux airelles avec des pâtes, il y avait l'apéro et l'entrée c'était des cassolettes de homard en entrée et pleins de petites choses sympathiques en apéro. En dessert on a pris des mignardises.
On a manger devant Halloween 2 et un autre Halloween qui raconte comment Michael devient Michael. 


Au petit matin, le père noël était passer a la maison ! Cara toute contente a découvert son cadeau qui est un plaid bleu tout doux, il n'est qu'a elle. Papa a reçu du père noël une lampe mickey qui est trop mignonne, deux pulls, un gris et un bleu, un livre de Charles Dickens dans une édition spéciale et deux poupées funko, une des animaux fantastiques et l'autre de Aquaman. Il a aussi eu une grosse boite de chocolat Lindt de la part de ma meilleure amie.


Voici mes cadeaux en photo de la part de papa, de ma meilleure amie, de sa maman, de sa petite sœur et de moi a moi. Je me suis offert un pull, un parfum, un livre et une poupée funko. Ma meilleure amie et sa famille m'ont beaucoup trop gâtés, ils m'ont offert des marques pages, deux poupées funko, deux livres, des produits pour le bain et le corps et une tasse et un bol pour Cara. Papounet m'a offert une palette Too Faced qui est magnifique avec son gloss, sa pochette, son fixateur et son mascara, il m'a aussi offert un super roman et une poupée funko.


Nous nous sommes refait beaux pour l'occasion, on a profité de nos cadeaux, on a bien manger a nouveau et on a passer une super journée. Comme vous pouvez le voir on s'est amuser avec les filtres snapchat ! Papa adore là où il a les oreilles de chien.


Je vous laisse avec la photo de ma dernière lecture. C'est le livre que papa m'a offert, je l'ai commencer mardi 25 dans l'aprem et je l'ai terminer le 26 au soir. Papa était content de voir que le père noël a trouver le bon livre pour moi parce que je ne l'ai pas lâcher de la journée.

Comme toi, Lisa Jewell


Ellie a disparu à l’âge de quinze ans. Sa mère n’a jamais réussi à faire son deuil, d’autant plus que la police n’a retrouvé ni le coupable ni le corps. Dix ans plus tard, cette femme brisée doit pourtant se résoudre à tourner la page. C’est alors qu’elle fait la connaissance de Floyd, un homme charmant, père célibataire, auquel elle se lie peu à peu. Mais lorsqu’elle rencontre la fille de celui-ci, Poppy, âgée de neuf ans, le passé la rattrape brutalement : cette fillette est le portrait craché de sa fille disparue…

Note : 10 / 10

Avis : J'ai eu un immense giga coup de cœur pour ce roman. Papa me l'a offert le 25 décembre, il était déjà fini le lendemain. 
C'est l'histoire de la disparition d'Ellie. Nous avons plusieurs points de vu. Sa mère Laurel dix ans plus tard, Ellie elle-même avant et pendant sa disparition, la personne qui lui a fait du mal et une personne qui joue un rôle important ici.
C'est assez pervers d'être dans la tête d'Ellie et de la troisième personne. Il y a quelque chose d'étrange qui m'a retourner l'estomac.
Le roman lui-même m'a retourner et m'a foutu une claque phénoménal. Nous ne savons pas où est Ellie. Les pièces du puzzle se mettent rapidement en place dès le début du roman. Nous savons vite ce qui lui arrive et nous comprenons le pourquoi du comment tout du long. Elle va vivre quelque chose d'horrible qui m'a empêcher de dormir la nuit du 25, j'ai psychoter pendant deux jours tellement ce roman m'a foutu la trouille. C'est quelque chose qui peut arriver et c'est traumatisant. 
Les moments sur Laurel sont difficiles aussi parce qu'elle nous montre son deuil, c'est la perte d'un enfant, comment elle avance après cela. Sa famille a été briser et elle aussi. Toute la famille a une place importante dans le roman et chaque membre est brisé par la disparition d'Ellie. Malgré tout on voit leur combat qui est très courageux.
Comme toi est un thriller psychologique déroutant, addictif, rapide, on sait où on va, il y a une énigme a résoudre, tout est lié du début a la fin. On ouvre le roman et on ne le termine qu'en le refermant. Il m'a été difficile de le lâcher, j'avais besoin de savoir ce qui était arriver a Ellie, c'est une jeune femme tellement courageuse malgré la cruauté humaine. Je le redis le roman est très pervers, il y a un côté sombre, super glauque et glacial qui m'a donner des sueurs froides. Les lieux et les personnages sont angoissants, Floyd et Noelle m'ont vraiment fait peurs. 
J'ai adoré ma lecture, je vous le conseil a tous mais il faut s'accrocher il est très difficile a lire mais il en vaut la peine.

vendredi 21 décembre 2018

Attachement, Rainbow Rowell


Lincoln, gentil geek aux faux airs d’Harrison Ford, travaille dans une entreprise où son rôle consiste à contrôler les e-mails des employés. C’est ainsi qu’il parcourt les échanges de Jennifer et Beth, deux copines aussi impayables qu’attachantes. Sans même l’avoir vue, Lincoln va tomber amoureux de Beth. Mais comment lui déclarer sa flamme sans passer pour un fou ? Surtout que la jeune femme semble avoir un faible pour un « inconnu » qui travaille dans le même immeuble

Note : 8 / 10 

Avis : Deuxième roman de Rainbow Rowell que je lis et c'est une jolie découverte. Nous retrouvons cette ambiance cocooning que j'avais tant aimer dans Fangirl. Ce n'est pas un coup de cœur mais c'est passer vraiment pas loin.
Nous suivons Lincoln qui n'aime pas sa vie, elle est fade, il vie chez sa mère, son job ne lui plait pas, il lit les courriers de Beth et Jennifer. Ces dernières on les suit au travers de leurs mails. On s'attache a ces trois personnages, je les ai trouver normaux, des purs stéréotypes de nous, je pouvais me reconnaître en Beth et en Lincoln très facilement. Lincoln est ultra timide, toujours sur la réserve, mou.. Beth et Jennifer sont supers rigolotes, franches, gentilles..
Le gros du roman tourne autour du fait de tomber amoureux sans voir la personne pour de vrai. C'est le cas de réseaux sociaux non ? Il y a un côté pervers au roman qui m'a déranger, lire des mails perso' c'est gênant, c'est du voyeurisme pour moi.
Heureusement que Lincoln est canon et que Beth aussi l'est parce que sinon leurs chances auraient été faibles. Après c'est mignon tout plein et c'est ce que j'ai aimer.
L'histoire est fluide, les personnages sont attachants, c'est rapide a lire, ça sent bon les romances toutes mignonnes a lire avant Noel, ça donne presque envie de trouver l'amour.
La fin est très rapide, j'aurais aimer en savoir plus sur la relation Beth / Lincoln, l'auteure c'est arrêter trop rapidement, malgré tout il y a une très jolie fin et nous aimerions tous une histoire d'amour comme celle-ci.

samedi 8 décembre 2018

TAG ~ Santa Claus is coming to town !


Hello ! Weekend de décembre, il fait moche, il fait froid, je me caille et là surprise ce matin je vois un TAG de Muffins and Books spécial Noel ! Que demandait de mieux ? Moi personnellement je suis aux anges ! 

The most wonderful time of the year : un roman qui se déroule à Noël.
What Light de Jay Asher se passe pendant le mois de décembre, il y a des sapins partout, du chocolat chaud a la menthe, des guirlandes de noël et du froid ! 


« Cher Père Noël… » : le livre de votre wishlist que vous aimeriez le plus avoir sous le sapin ?
Comme toi de Lisa Jewell ! Je l'ai demander a mon papounet pour Noel !

C’est l’heure de décorer le sapin : une couverture qui vous fait penser à l’hiver
Les enfants de Peakwood de Rod Marty, on dirait de la neige au sol, il fait nuit, de la neige virevolte sur la couverture.



Plongez dans la neige : un roman qui vous a fait un choc.
Little Monsters reste très choquant pour moi. Le meurtrier a la fin je ne m'y attendais pas.


Chocolat chaud au coin du feu : une lecture doudou, qui vous fait du bien.
Dernièrement j'ai lu les amours de Lara Jean, c'est purement doudou, léger, magique, j'ai adoré cette lecture qui fait du bien au moral.


La cape d’invisibilité sous le sapin : ce livre que vous n’attendiez pas mais que vous avez adoré ! 
Le cri de Nicolas Beuglet, a peine acheter déjà lu. Je ne lis jamais de thriller, je n'aime pas ça mais Le cri a été une belle surprise.


La paire de chaussette sous le sapin : ce roman que vous étiez sûr d’aimer mais qui vous a déçu.
Rebecca Kean ! J'ai détester ! Les hommes sont des objets, la nana elle est la meilleure, moi je moi je. Ça m'a gonfler et après tout l'engouement qu'il y a autour je suis bien déçue.


Repas de fête en famille : un roman loooooooong.
Le dernier Chattam est une brique, un pavé ! Il est génial mais y a des moments où je me suis ennuyer, j'avais qu'une envie c'était vite arriver a la fin.


Noël est une fête de famille : votre famille livresque préférée.
A choisir je dirais les parents adoptifs de Sophie Foster. Ils ont perdu beaucoup, ils sont brisés mais avec Sophie on sent qu'ils l'aiment et il y a un lien très fort entre eux.


Huîtres, foie gras et dinde, le repas traditionnel : un roman bourré de clichés.
Rebecca Kean ou Charley Davidson c'est bourrer de clichés sur les mecs, les femmes fortes ou les femmes brisées comme si les auteures étaient blasées de la vie. 

Le père Noël n’existe pas : une chute qui vous a déçu.
A la nuit je mens de Kara Thomas. Le roman était moyen, j'ai pas forcément aimer mais j'en attendais beaucoup, la fin j'étais sur le cul dans le sens : AH OK. Je savais pas quoi penser de la fin.

Covenant 1, Jennifer L Armentrout


Sur une île au large de la Caroline du Nord vivent les hematoï, des individus au sang pur et aux pouvoirs divins capables de maîtriser les quatre éléments. Ceux dont la lignée a connu un métissage sont contraints de choisir leur destin : intégrer le corps des Sentinelles du Covenant pour chasser les démons, leurs ennemis originels, ou être réduits à la servitude. De retour depuis peu au Covenant pour des raisons qui lui appartiennent, Alexandria n'a pas le choix : fille d'une hématoï et d'un simple mortel, elle se doit de réussir l'examen lui permettant de devenir Sentinelle. L'institution applique une discipline de fer, et les relations entre sang-pur et sang-mêlé sont formellement interdites, sous peine d'exclusion, ou pire. Une règle qui pourrait être simple si Aiden, un sang-pur aux yeux couleur d'orage qu'Alex convoite depuis toujours, n'avait pas été désigné comme son entraîneur personnel.

Note : 10 / 10

Avis : Giga méga coup de cœur pour ce premier tome. J'avais adoré Lux et j'étais certaine d'aimer Covenant. 
Covenant c'est une école, un monde, une île avec des créatures que je n'avais jamais vu : des dieux et des demi dieux, des sang-pur et des sang-mêlé. Cet univers hors du commun est juste génial, on est sur une île en plein été et pour le peu que j'ai vu c'est pas mal. C'est très paradisiaque.
J'ai eu surtout un coup de cœur pour les personnages. Je me reconnais en Alex, j'adore les piques qu'elle balance, son humour, sa force, son courage, elle en prend plein la tronche et elle se relève tout le temps. Aiden c'est Damon Salvatore, le mauvais garçon, l'homme froid et mystérieux, j'en avais des papillons dans le ventre a chacune de ses apparitions, il est juste wahou et puis on a Seth, ce beau blond apollyon qui est le plus fort de tous m'a aussi subjuguer. Le cœur d'Alex est partager entre les deux hommes et j'adore les triangles amoureux. 
Le roman est bourrer d'action et de révélations, les grands méchants, les démons me font penser a des vampires et ils sont assez terrifiants. 
La mythologie avec les dieux, le tueur de dieux et tout ça est intéressant a découvrir et j'ai adorer, c'est vraiment un thème particulier qui est peu traiter dans les romans que je lis. 
Du début a la fin j'ai plus qu'aimer ma lecture, le préquel était un peu long mais le tome 1 en lui-même est génial, je ne me suis pas ennuyer une seule fois, je me suis énormément attacher aux personnages, j'ai souris, j'ai rigoler, j'ai pleurer, j'ai eu des frissons. Je suis passer par tout pleins d'émotions lors de ma lecture. 
Ça fait très longtemps que je n'avais pas ressenti quelque chose d'aussi intense en lisant un roman, tout du long j'avais des papillons dans le ventre, l'envie de toujours lire mon livre et de ne m'arrêter que quand il serait fini et surtout l'envie de ne jamais le finir.