vendredi 22 juin 2018

A Good Girl, Amanda K Morgan


Ses amis la pensent parfaite, et pourtant...
Ce qu'il faut savoir sur Riley Stone : 
1. Riley Stone est la perfection incarnée (Demandez autour de vous.) 2. Elle a un faible pour son prof de français, Alex Belrose. (Qu'elle soupçonne ne pas être indifférent à son charme.) 3. La vie entière de Riley est déjà planifiée. (Ce n'est pas négociable.) 4. Elle a toujours su préserver ses petits secrets. (Toujours.) 5. Riley est persuadée que sa vie est sur la bonne voie. (Et rien ne pourra y changer quoi que ce soit.) 6. Elle n'a rien d'une adolescente ordinaire. (Et ne s'en cache d'ailleurs absolument pas.) 7. Les petits jeux, ce n'est pas vraiment son truc. (Mais s'il faut s'y prêter, elle gagne toujours.) L'un de ces jeux est sur le point de commencer, elle le sent... Sauf que Riley a un plan. Et elle compte bien l'emporter. Car elle ne perd jamais. 


Note : 10 / 10

Avis : Une belle surprise pour moi puisque je ne m'attendais pas a ça.
A Good Girl ce n'est pas un thriller, vous devez partir avec l'idée que c'est une romance. Il ne faut pas chercher plus loin et vous serez satisfait de votre lecture.
Riley jeune fille gentille, sage et intelligente qui a tout pour elle en a marre de cette image d'elle. Cette dernière va commencer a faire des choses dont elle n'a pas l'habitude. Parmi ces choses il y a son histoire d'amour avec son prof de français qui prend beaucoup de place dans le roman et qui est la base de l'histoire. J'ai adoré Riley, elle a beaucoup de qualité, elle est même rigolote et franche, elle n'a pas une vie facile a la maison et pourtant elle garde toujours le sourire.
Alex Belrose, cet homme mature, si beau et si fort qui lui plait tant va vite montrer son vrai visage et une atmosphère lourde et pesante s'installe dans le récit. Je me suis sentie très mal a l'aise quand j'ai vu comment Belrose se comportait avec Riley quand elle n'allait pas dans son sens.
Riley a une maîtrise parfaite de sa vie et elle n'aime pas que quelque chose vienne perturber son univers de petite fille modèle. Elle est capable d'aller très loin si on se met sur son chemin et elle le dit plusieurs fois. 
Le côté thriller n'arrive qu'a la fin du roman dans les derniers chapitres mais c'est amener d'une façon qu'on va croire quelque chose sauf que si l'on est attentif, ce quelque chose n'est qu'un mensonge mis en scène par un des personnages de l'histoire. Quand vous comprenez la fin vous ne pouvez qu'être choquer. Personnellement je suis rester sur les fesses. Je n'y ai pas cru un seul instant mais je ne peux pas vous en dire plus parce que ça vaut vraiment le cou de s'accrocher jusqu'aux cents premières pages, la fin est juste exceptionnelle. 
Cette fin et l'histoire en elle-même ont une atmosphère très étrange, étouffant serait le terme parfait pour décrire ce qu'on ressent. 
L'auteure a une écriture fluide et simple, j'avais envie de connaitre la suite rapidement, j'ai dévoré ce roman qui est assez addictif dans l'ensemble malgré quelques longueurs qui ne m'ont pas déranger.
Je vous conseil ce roman si vous aimez les romances et les secrets.

vendredi 15 juin 2018

Nil, Lynne Matson


Charley se réveille sur une île somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad, le leader du clan des humains présents sur Nil. 
Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur l'île ... Il n'y en a qu'une par jour. Une seule personne peut l'emprunter. Pire encore, les adolescents n'ont qu'un an pour s'échapper. Sinon, c'est la mort. 


Note : 8 / 10

Avis : Nil est une île qui m'a fait penser a celle de Lost la série TV. Il y a énormément de ressemblance avec Lost et c'est ce qui m'a le plus attirer. 
Nil c'est un endroit paradisiaque qui se révèle être un enfer personnel pour nos personnages. Il y a beaucoup de personnages ce qui fait que j'avais du mal a savoir qui était qui. J'ai adorer Talla, Natalie, Charley, Thad, Rives.. On fini par s'attacher a eux. Ceux sont tous de jeunes personnes très courageuses qui essayent de survivre sur Nil. Ils ont leur propre caractère et leurs propres peurs.
L'île est un personnage a part entière qui envahie les pensées des gens. Elle attrape des ados pour leur faire vivre une expérience très bizarre et elle leur re ouvre des portes pour les laisser repartir chez eux. Le résumé nous spoile beaucoup, j'aurais aimer découvrir le système des portes lors de ma lecture.
L'histoire d'amour entre Charley et Thad prend trop de place, certains perso' sont écartés du récit, dans une situation comme celle-ci je trouve les réactions amoureuses du couple trop exacerbées et s'en était lourd par moment.
Je ne m'attendais pas une fin pareil, avec cette fin on peut lire le roman comme un one shot et pas un tome 1 parce que si on s'arrête au tome 1, la fin est suffisante et justement j'ai bien aimer cette fin.
L'ambiance du roman est excellente et c'est le point fort. On est sur une île somptueuse, le sable, la chaleur, le soleil, le ciel bleu, j'imaginais que j'étais en vacance a la mer. 
Par moment Nil fait peur a cause des animaux qui se cachent dans la forêt mais ça donne du piment a l'histoire. La scène de Talla et du loup est horrible j'ai frissonner alors qu'on est dans un univers où il fait très chaud. Il y a une intrigue intéressante, comment s'enfuir d'une île qui n'existe pas et pour tout comprendre il faut lire les autres tomes, d'ailleurs cette histoire d'île invisible ressemble bien a Lost.
L'écriture est maladroite d'ou les nombreuses répétitions mais c'est de la jeunesse donc ce n'est pas dérangeant, c'est une histoire qui se lit toute seule. Je lirais la suite avec plaisir mais pas dans l'immédiat car la fin se suffit a elle-même.

mercredi 6 juin 2018

Bird Box, Josh Malerman


La plupart des gens n'ont pas voulu y croire, les incidents se passaient loin, sans témoins…
Depuis qu'ils sont nés, les enfants de Malorie n'ont jamais vu le ciel. Elle les a élevés seule, à l'abri du danger, sans nom, qui s'est abattu sur le monde. On dit qu'un coup d'œil suffit pour perdre la raison, être pris d'une pulsion meurtrière et retourner sa violence contre soi. Elle sait que bientôt les murs de la maison ne pourront plus protéger ses petits. Alors, les yeux bandés, tous trois vont affronter l'extérieur, et entamer un voyage terrifiant sur le fleuve, tentative désespérée pour rejoindre une colonie de rescapés. Arriveront-ils à bon port, guidés seulement par l’ouïe et l’instinct ?

Note : 10 / 10


Avis : Gros coup de cœur pour cette pépite littéraire. 
Bird Box est un roman post apo. La population est décimée parce qu'il y a quelque chose dehors qui pousse les gens a tuer et a se tuer, ils sont frappés par la folie. 
Malorie, le personnage principal va trouver refuge dans une maison avec d'autres personnes. Nous allons voir comment ils font face a cette fin du monde. Les chapitres s'alternent avec Malorie aujourd'hui et Malorie 4 ans plus tôt dans cette maison avec ses amis. 
Malorie est une jeune femme très courageuse qui va vivre des choses terribles. Même Stephen King n'a pas anticiper l'horreur des événements de Bird Box. Ce livre n'est pas a mettre entre toutes les mains, c'est gore et écœurant par moments. J'ai eu des hauts le cœur pour la scène dans le bar et celle dans le grenier, terrible. 
Les créatures, on ne sait pas ce qu'elles sont, notre esprit les imagine, on voit en ces créatures nos plus grosses frayeurs. Moi j'ai imaginer des choses que je n'arrive même pas a prononcer, nos yeux comme ceux des personnages ne voient pas, nous pouvons imaginer beaucoup de choses et entendre des choses que nous n'imaginions pas. 
C'est un roman qui se lit les yeux fermés, vous voyez les mots, comme si vous aviez les yeux bandés comme Malorie. C'est effrayant de ne pas savoir ce que sont ces créatures. On ne dort pas tranquille après voir lu Bird Box. 
Chaque fin de chapitre se termine en cliffhanger, on veut la suite mais avec l'alternance de chapitres on doit patienter. 
On peut survivre a la fin du monde mais une personne peut tout bouleversé, Gary est un personnage terrifiant et quand les pièces du puzzle se mettent en place tout explose, le roman lui même explose, c'est magistral tellement c'était haletant. 
La fin du roman est excellente, on a pas de réponses a nos questions, le résumé du roman a été totalement retranscrit a travers Bird Box, l'auteur ne pouvait aller plus loin. Je vous recommande Bird Box si vous aimez le post apo a la Walking Dead mais accrochez vous c'est déroutant comme lecture.  

jeudi 17 mai 2018

Problème de filles : Ces choses qui m'énervent


Nouvelle semaine, nouveau thème pour la rubrique Nos Problèmes que j'ai créer la semaine dernière.
Aujourd'hui nous allons parler de problèmes de filles et plus particulièrement des choses qui nous énervent. 

Les femmes c'est compliquer, on le sait toutes. Il y a des moments où il ne faut pas nous énerver. Personnellement il ne faut pas venir me chercher des poux avant ma semaine de règles. La moindre chose me contrarie, le moindre mot de travers ne passe pas. 
Première chose qui m'énerve c'est quand on cherche a savoir ce qui ne va pas. J'ai juste mes règles laissez moi tranquille. 
La serviette hygiénique qui est mal coller a la culotte, ça colle a la peau et c'est super désagréable. Je peux passer de longues minutes a positionner ma serviette. 
La culotte dans les fesses, on est des filles c'est mal vu de se toucher le derrière. Mais dès que j'ai un moment je me remet ma culotte en place ni vu ni connu. 
Le vernis c'est une plaie pour moi. Un cheveux sur mon vernis qui n'a pas encore sécher, un gros amas de vernis. Si je suis calme je vais recommencer, si je suis énerver j'enlève et je n'en remet pas. Le pire c'est quand tu crois que c'est sec et que tu te colles le doigts je sais pas où et c'est tout cracra après. 
Le maquillage peut aussi m'énerver quand je me met le mascara dans l’œil ou que je ne sais pas quel couleur mettre sur ma paupière. Le rouge a lèvre mat quand il ne veut pas s'effacer c'est horrible ! Je peux vous parler du rouge a lèvre sur les dents, de la tong qui glisse du pieds en marchant, de la trace de la serviette hygiénique quand on met une robe moulante. Les poils aux jambes catastrophe ! Je garde mes poils l'hiver, en tant que célibataire je me fou un peu du rasage mais quand j'en parle avec mes amis mecs ce n'est pas normal d'être poilu pour une fille. Etre une fille ce n'est pas facile.

Les messages c'est une torture. Sur Facebook, beaucoup oublient qu'on sait quand la personne a lu le message. On attend une réponse qui n'arrivera pas. Pour les SMS on a l'accusé de réception mais c'est l'attente qui est chiant. Moi on m'écrit je répond, je vais pas ignorer mes amis. 
Les critiques et les rumeurs. Je ne suis pas parfaite, je parle dans le dos des gens mais rien de mal, jamais j'insulterais un ami ou je balancerais une fausse rumeur. Par contre j'ai une amie qui adore balancer des rumeurs sur mes amis mecs, elle se gène pas pour les rabaisser et les insulter et en face elle leur lèche les bottes et ils ne voient rien. L’hypocrisie.   

Je vais m'arrêter là pour aujourd'hui, mais je pense qu'on fera une deuxième partie a cet article plus tard parce que nous les filles on a beaucoup de choses qui nous énervent.