vendredi 24 mai 2019

Amelia, Kimberly McCreight


À New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. Très proches, elles n'ont pas de secrets l'une pour l'autre. Jusqu’à ce matin d'octobre, où elle reçoit un appel du lycée qui lui demande de venir de toute urgence.
Elle ne reverra plus jamais Amelia : celle-ci a sauté du toit de l'établissement.Rongée par le chagrin, Kate plonge dans le désespoir et l’incompréhension. Pourquoi une adolescente en apparence si épanouie s’est-elle donnée la mort ? Mais un jour, Kate reçoit un SMS anonyme qui remet tout en question : « Amelia n'a pas sauté. » Obsédée par cette révélation, elle s'immisce dans la vie privée de sa fille et découvre, à travers les réseaux sociaux, les mails et les SMS d’Amelia, une réalité terrible, un véritable monde parallèle qu’elle n’aurait jamais pu imaginer.


Note : 10 / 10

Avis : Ce roman m'a chambouler, ce fut un véritable coup de cœur que j'ai dévoré en trois jours.
Amelia se suicide, sa mère Kate reçoit un sms disant que ce n'est pas le cas et nous partons alors dans une enquête qui va nous montrer la vie secrète d'Amelia et ce qui lui est réellement arriver.
Kate est une mère célibataire, on l'a suit au travers son deuil, c'est très bouleversant, elle souffre énormément et c'est dur à lire par moment. Amelia est une jeune fille jolie, simple, intelligente, drôle, gentille... Elle est bourrée de qualité. Sa meilleure amie c'est tout le contraire d'elle et Amelia se sent très seule. 
Kate pense connaître sa fille mais c'est faux, même si Amelia est rester elle-même, elle à voulu faire de nouvelles expériences et elle s'est brûler les ailes. 
Ce livre m'a beaucoup bouleversé, j'ai pleuré, c'était très poignant. Déjà Amelia va subir l'harcèlement scolaire, c'est tellement différent des autres romans que j'ai lu sur ce thème, c'est traiter de manière très réelle. On voit sa chute, on l'a voit tomber, elle essaye de survivre mais c'est trop difficile. J'ai ressenti beaucoup de haine envers ces jeunes qui lui ont fait du mal pour des conneries. On suit la transformation d'Amelia, si jolie, si forte, si innocente devient triste, fade, malheureuse, niaise... Ce rayon de soleil qui se transforme en nuage noir. 
Tout le monde est suspecté, j'ai compris un peu avant la fin ce qui lui est arrivé, c'est flagrant et tellement con. Les adultes sont autant responsables de la mort d'Amelia que les ados. Au final elle meurt à cause d'un effet boule de neige, on l'a voit entrain de mourir, c'est horrible parce qu'elle est si jeune et qu'elle avait une chance de s'en sortir si elle avait parler, si elle avait fait d'autres choix. 
Ce roman m'a énormément attristé même traumatisé, j'étais très mal en lisant ce livre, tout du long j'avais la boule au ventre. C'est poignant, magnifique et super addictif car on veut savoir ce qui lui est arrivé.
Je vous conseil fortement ce roman si vous aimez les thriller psychologique sur fond d'harcèlement scolaire mais pensez à sortir les kleenex. 

vendredi 10 mai 2019

Ces livres complexes que j'adore


Hello ! Je reviens avec un article sur les livres complexes. Mais de quoi s'agit-il ? Tout d'abord je voudrais vous parler de moi. Je suis une jeune femme de 25 ans aux multiples visages. On pense que je suis une fille qui aime le rose, les paillettes, les licornes et les films d'amour. Je laisse paraître cette image de moi alors que je suis tout le contraintre. J'aime le noir, j'adore les films d'horreur, j'aime tout ce qui touche au post-apo, à l'horreur, au thriller... j'adore le metal, les pays nordiques, la musique bruyante, Nikki Sixx, l'histoire, les femmes qui ont marquées l'histoire, les guerres... Je ne suis pas une princesse, je me cure le nez quand j'en ai envie et je mange comme un porc. 
Avec les livres c'est pareil. Il y en a vous ne les aimer parce qu'une personne en a fait une critique pas très agréable ou ils vous font peurs... Mais ces livres moi je les aime parce que quand vous n'aimez pas quelque chose ça m'arrive souvent d'aimer. Ces livres me ressemblent dans le sens où on les juge sans les connaître alors qu'ils sont totalement différent de ce qu'on pourrait en penser. 
Je me considère comme une personne complexe et j'adore les livres complexes. 
Je voulais donc revenir sur ces livres complexes qui sont des petites pépites littéraires et qui cachent bien leur jeu.

1. Le cri, Nicolas Beuglet.
À quelques kilomètres d'Oslo, l'hôpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigés. Appelée sur place pour un suicide, l'inspectrice Sarah Geringën pressent d'emblée que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommé suivant les chiffres cicatrisés qu'il porte sur le front, s'est figé dans la mort, un cri muet aux lèvres – un cri de peur primale. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va découvrir une vérité vertigineuse sur l'une des questions qui hante chacun d'entre nous : la vie après la mort... 
Ce livre traite d'un sujet très étonnant : la vie après la mort. On parle d'expérimentation sur des êtres humains, de ce qu'il advient de nous après la mort. Il y a une course poursuite contre la montre et c'est haletant. Ce livre est tellement réel, il fait froid dans le dos car il aborde des questions qu'on se pose mais auxquelles on ne prend pas le temps de réfléchir.


2. Conversion, Katherine Howe.
Qu'arrive-t-il aux élèves du prestigieux lycée St Joan ? Une adolescente est prise de convulsions puis d'autres présentent à sa suite d'étranges symptômes : perte de cheveux, paralysie, quintes de toux... La presse s'empare de l'affaire, la rumeur enfle jusqu'à la panique. Seule Colleen remarque un détail qui a échappé à tous : St Joan se trouve à l'emplacement du village de Salem où, trois siècles plus tôt, des jeunes filles ont été touchées par des troubles similaires…
Les époques se croisent, les drames se nouent : conséquences d’une pression scolaire excessive ? simulation ? sorcellerie ? Mettant en parallèle deux histoires inspirées de faits réels, l’auteur nous entraîne dans une enquête pleine de suspense, sur fond de paranormal.

~
J'ai beaucoup aimé cette histoire qui mêle la légende des sorcières à maintenant. Ce côté historique fait tout le charme du roman avec ses retours dans le passé. A côté on suit notre enquête sur ce fait divers et on en vient à faire notre enquête nous aussi et la fin nous laisse perplexe, chacun à sa propre version des faits. 


3. Silo, Hugh Howey.
Dans un monde postapocalyptique, quelques milliers de survivants vivent dans un silo souterrain de 144 étages. Presque tout y est interdit ou contrôlé, y compris les naissances. Ceux qui enfreignent la loi sont expulsés en dehors du silo, où l’air est toxique. Avant de mourir, ils doivent nettoyer les capteurs qui retransmettent des images brouillées du monde extérieur sur un écran géant. Mais certains commencent à douter de ce qui se passe réellement dehors.
Le plus effrayant ici c'est l'ambiance étouffante du livre ou des silos. On est sous terre tout du long et ça fait peur. Le post-apo c'est ma came et ce roman traduit les pires vices des individus en temps de crise. On nous montre ce qu'est capable de faire l'homme quand il est dans le noir et qu'il a besoin de réponses.


4. Underground, SL Grey.
Un virus mortel s'abat sur l'Asie et décime les populations en un temps record. Alors que l'épidémie s'étend et plonge le monde entier dans le chaos, une minorité – des survivalistes – s'est préparée à cette menace. Ils sont cinq familles à avoir investi dans ce qu'on appelle le Sanctuaire, un luxueux complexe souterrain de survie et d'autosuffisance, censé les protéger de tout danger mortel. Les portes se referment sur eux, verrouillées et sécurisées par un code, connu d'un seul homme. Mais qui sont vraiment ces privilégiés, reclus dans leur bunker haut de gamme ? Et qu'est-ce qui les lie à part une féroce volonté de vivre ? 
Comme précédemment nous sommes sous terre mais là il y a un tueur parmi les habitants du bunker, c'est haletant et ça fait froid dans le dos. Là aussi encore les pires vices de l'humanité se dévoilent et on se demande si nous aussi on ferait comme ces gens si les rôles étaient inversés.


5. Le livre perdu des sortilèges, Deborah Harkness.
Diana Bishop a renoncé depuis longtemps à un héritage familial compliqué pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret – un secret convoité par de nombreuses et redoutables créatures. Dont Matthew Clairmont. Un tueur, lui a-t-on dit. Malgré elle, Diana se retrouve au coeur de la tourmente.
On repart dans l'histoire des sorcières, un de mes thèmes favori. Ici se mêle histoire, sorcellerie et surnaturel. C'est un gros livre mais il donne à réfléchir, on le lit plus par curiosité pour en savoir plus sur l'alchimie, c'est très intéressant et c'est un livre très enrichissant.


J'espère que ce petit article vous aura plu. Je reviens très vite avec de nouveaux articles.

Le pacte 3, Jenny Han & Siobhan Vivian


La nuit du Nouvel An sest achevée de terrible manière et Mary, Kat et Lillia ne sont pas préparées à ce qui les attend. Après la mort de Rennie, Kat et Lillia tentent de comprendre ce qui lui est arrivé car elles sen veulent. Si Lillia nétait pas partie avec Reeve... Si seulement Kat était restée avec leur amie... Les choses auraient été différentes. Seule Mary connaît la vérité sur cette nuit. Elle sait également que Lillia et Reeve sont tombés amoureux, que Reeve est heureux alors quil mériterait de souffrir comme elle a souffert. Leurs puériles tentatives de vengeance appartiennent au passé désormais. Mary veut du sang. Mais jusquoù ira-t-elle ?

Note : 7 / 10

Avis : (Risque de spoiler). J'ai lu ce tome 3 en deux - trois jours et malheureusement ce fut une petite déception. J'ai trouvé ce tome assez long et très mou. Ici on se concentre sur l'histoire d'amour entre Reeve et Lillia, moi je voulais qu'elle soit avec Alex alors je suis bien déçu car leur histoire prend beaucoup trop de place. 
Kat se fait voler la vedette par Lillia, elle est là sans être là, elle est quasi inexistante. Mary perd aussi beaucoup de place, ses chapitres sont longs et ils tournent en rond. J'ai sauter ses chapitres tellement ils me saoulaient.
Rennie était un personnage que j'aimais bien dans les premiers tomes et elle m'a manquer dans ce tome-ci ainsi qu'Alex.
Le secret de Mary nous est révélé à la fin du tome 2 mais il est révélé aux filles qu'a la fin du tome 3 dans les 100 dernières pages. C'est problématique parce qu'on se fait chier tout du long et ça ne pète qu'a la fin. 
La fin va beaucoup trop vite, je l'ai trouvé baclé. L'épilogue est bien mais ce n'est pas ce que je voulais pour les personnages, c'est très sombre, très noir, on nous a pris la tête avec Reeve et Mary pour ce que ça se finisse ainsi... Je suis déçue.
Le thème général est très intéressant, on parle d'harcèlement scolaire, c'est maladroitement abordé ici, cette histoire de pacte est aller bien trop loin pour quelque chose qui est arrivé il y a longtemps, toute cette haine pour des futilités m'a dérangé. Normalement il devrait y avoir une morale mais je n'en ai pas vu. 
L'ambiance "île" comme j'aimais tant est aussi inexistant, on se concentre sur l'intrigue mais plus sur le paysage. C'est dommage.
Malgré cela ça reste une saga agréable et légère qui se lit toute seule, il ne faut pas avoir trop d'attente, c'est parfait pour l'été, c'est une lecture de plage rafraîchissante. 

First Date Book Tag


Hehe ! On se retrouve encore pour un Tag, je suis de repos alors j'en profite pour vous faire le plein d'articles pour cette semaine. J'ai trouvé l'idée super chouette, n'hésitez pas à reprendre ce Tag si ça vous plait. 

1. Le premier rencard bof : un livre dans lequel il y a eu un couac. Ce n'était pas un mauvais livre mais ça n'a pas allumé d'étincelle en toi.
Cinder... Je suis désolé, vous avez tous eu un coup de cœur mais pas moi. C'était bien mais sans plus.




2. Le premier rencard "bas de gamme" : un livre qui s'est révélé moins bien que ce que tu imaginais.
Hex que j'ai lu il y a peu, j'en attendais énormément et c'était moyen au final, c'était bien j'ai adoré mais j'attendais plus.


3. Le premier rencard bien préparé : un livre mieux que prévu.
Le livre perdu des sortilèges, il a eu de très mauvaises critiques, j'avais peur de me lancer et quelle claque. C'était juste génial ce bouquin.


4. Sexy mais "bête" : un joli livre mais pas si sexy à l'intérieur.
A la nuit je mens, c'est un roman avec une couverture plutôt sexy oui mais je me suis ennuyé, j'ai moyennement aimé ma lecture, il n'y avait rien de folichon.


5. Le rencard à l'aveugle : un livre que tu as choisi sans rien en savoir.
Le cri, je me suis tourné vers ce livre à sa sortie poche mais je l'ai jamais acheté, puis je passe à cultura un an plus tard et il est sous mon nez. J'avais oublié le résumé, je l'ai pris direct et j'ai adoré.


6. Speed dating : un livre que tu as lu super vite.
Comme toi je l'ai commencé le 25 décembre pour le finir le 26 décembre. J'ai eu un giga coup de cœur, j'ai dévoré ce livre en 24h.


7. Le "rebond" : un livre que tu as lu trop vite après une boulimie livresque qui a gâché ta lecture.

Lux tome 3 et 4, j'ai bouffé le 1 et le 2 puis j'ai enchaîné avec la suite mais j'y suis aller sans faire de pause, les 4 d'un coup et à la fin j'ai pas aimé ces tomes parce que je suis aller trop vite.


8. Le rencard bien trop enthousiaste : un livre qui a l'air d'en faire trop.
Diabolic, ce livre on en entend parler partout. Surtout sur bookstagram, les gars vous avez craquer votre slip, faut pas abuser comme ça. Maintenant j'ai peur de me lancer.


9. Le premier rencard parfait : un livre qui a été parfait pour toi sur tous les plans.
Dans le berceau de l'ennemi c'est mon livre préféré au monde entier. Il mêle tout ce que j'aime : triangle amoureux, histoire, romance, action.


10. Le premier rencard humiliant : un livre que tu es gêné.e d'avoir aimé ou de lire en public.
Harry Potter, c'est bête mais ça m'a beaucoup gêner de lire le premier tome dans le métro à 24 ans, j'avais l'impression que tout le monde me regarder.